Aperçu du marché : Exportations d’électricité du Canada aux États-Unis axées sur l’énergie renouvelable, à destination de marchés précis

Date de diffusion : 2017-08-16

Depuis 2012, l’Est du Canada est la source d’environ 70 % des volumes d’exportation d’électricité du Canada. Les 30 % restants proviennent de l’Ouest canadien. La majorité des exportations canadiennes vont du Québec et de l’Ontario vers les États de New York et du Vermont, et dans l’Ouest canadien, de la Colombie-Britannique et du Manitoba vers la Californie, le Minnesota et le Dakota du Nord. Les volumes d’exportations canadiennes d’électricité ont atteint des niveaux record en 2016, mais les recettes d’exportation ont diminué en raison des prix plus bas.




Exportations d’électricité de l’Est et de l’Ouest du Canada
vers les États-Unis, 2012-2016

Source et description

Source : Office

Description : Le graphique montre les exportations d’électricité annuelles [en térawattheures (TWh)] de 2012 à 2016, par province exportatrice et région importatrice (Ouest des États-Unis, Midwest américain, Est des États-Unis : Interconnexion Pennsylvanie-New Jersey-Maryland [anglais seulement] (PJM), Est des États-Unis : New York [anglais seulement], et Est des États-Unis : Nouvelle-Angleterre [anglais seulement].

De 2012 à 2016, les volumes annuels d’exportations d’électricité de l’Est du Canada se sont élevés à 0 TWh vers l’Ouest des États-Unis; 7,4 TWh vers le Midwest américain; 1,4 TWh vers l’Est des États-Unis : PJM; 18,0 TWh vers l’Est des États-Unis : New York; 17,7 TWh vers l’Est des États-Unis : Nouvelle-Angleterre. Pendant la même période, les exportations annuelles d’électricité de l’Ouest canadien ont atteint en moyenne 10,3 TWh vers l’Ouest des États-Unis; 9,2 TWh vers le Midwest américain et 0 TWh vers l’Est des États-Unis.

De 2012 à 2016, en moyenne, 17,6 TWh d’électricité ont été exportés à partir de l’Ontario; 24,7 TWh à partir du Québec; 10,2 TWh depuis la Colombie-Britannique; 9,1 TWh à partir du Manitoba; 0,2 TWh de l’Alberta et de la Saskatchewan regroupées, et 2,1 TWh à partir de toutes les autres provinces exportatrices de l’Est du Canada.

Il est à noter que les limites des marchés ne correspondant pas toujours aux paramètres utilisés dans les statistiques de l’Office, les données relatives à ces marchés sont approximatives.

Des lignes internationales de transport d’électricité relient le Canada à l’Est des États-Unis (Maine, New Hampshire, Vermont, New York et Massachusetts), à l’Ouest des États-Unis (Washington et Montana) et au Midwest américain (Dakota du Nord, Minnesota et Michigan). Un certain nombre de nouveaux projets ont été proposés ou sont en cours de réalisation, notamment le raccordement sous le lac Érié, qui a reçu l’approbation réglementaire au Canada, de même que deux demandes actuellement à l’étude par l’Office : le projet de transport d’électricité Manitoba-Minnesota et l’interconnexion Québec-New Hampshire.

Parmi les moteurs de ce développement, mentionnons les normes en matière d’énergie renouvelable [anglais seulement] et les objectifs en matière d’électricité renouvelable [anglais seulement] dans bon nombre d’États américains. Ces normes et objectifs exigent des niveaux minimums d’énergie renouvelable dans le portefeuille d’électricité de chaque État, souvent sans faire de distinction entre l’énergie renouvelable intérieure et importée. Par conséquent, les exportations d’électricité du Canada, en particulier de l’Ontario et du Québec, sont en bonne position de croissance.

 

Date de modification :