Aperçu du marché : Forte diminution de la consommation de gaz naturel dans la région des sables bitumineux au début de 2020

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@cer-rec.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-09-09

Les producteurs de l’Ouest canadien avaient réduit l’offre de pétrole de presque un million de barils par jour (Mb/j) à la mi-mai 2020 en raison de la COVID-19 et d’autres facteurs associés à la dynamique du marché. Cette réduction était surtout palpable dans la région des sables bitumineux et a causé une diminution de la consommation de gaz beaucoup plus marquée que d’habitude au printemps et au début de l’étéNote de bas de page 1. Seuls les feux de Fort McMurray, en 2016, ont produit une baisse encore plus grande. De janvier à juin 2020, la consommation de gaz naturel dans la région a diminué de 22 %, passant de 3,2 à 2,5 milliards de pieds cubes par jour (Gpi³/j).

Figure 1. Consommation de gaz naturel à des fins de séparation des sables bitumineux et production totale de pétrole dans cette région en Alberta

Source et description

Source : AER [en anglais]

Description : Ce graphique montre la relation entre consommation de gaz naturel et production de pétrole dans la région des sables bitumineux. De janvier 2010 à décembre 2019, cette production a augmenté de 155 %, passant de 1,23 à 3,14 Mb/j, alors que la consommation de gaz y augmentait de 243 % et passait de 0,94 à 3,23 Gpi³/j. La quantité de pétrole brut tiré des sables bitumineux a diminué de 18 % de janvier à mai 2020, tandis que la consommation de gaz naturel diminuait de son côté de 22 % entre janvier et juin 2020.

Au Canada, le gaz naturel sert surtout au chauffage des bâtiments. Cependant, on en consomme aussi de forts volumes dans la région des sables bitumineux. En 2018, cette région comptait pour 30 % de tout le gaz naturel consommé au Canada.

Les exploitants utilisent du gaz naturel pour la production in situ au moyen de méthodes thermiques (récupération assistée des hydrocarbures et stimulation cyclique par la vapeur). Les producteurs brûlent le gaz pour obtenir la vapeur qui réchauffe les réservoirs souterrains afin que le bitume qui s’y trouve devienne moins visqueux et puisse remonter plus facilement à la surface.

Le processus d’exploitation par extraction à ciel ouvert utilise lui aussi du gaz naturel comme combustible pour produire la vapeur nécessaire à la séparation du bitume et du sable. À des fins de valorisation [en anglais], le gaz naturel sert à transformer le bitume en pétrole brut synthétique. La vapeur dérivée de la combustion de gaz naturel dans les grandes installations de la région des sables bitumineux peut par ailleurs passer par une turbine pour produire de l’électricité dans le cadre d’un processus appelé cogénération. Ces installations peuvent ensuite consommer elles-mêmes l’électricité et vendre l’excédent sur d’autres marchés.

Date de modification :