Aperçu du marché : En 2019, les immatriculations de véhicules électriques neufs ont surpassé celles des véhicules au diesel

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-11-12

En 2019, les Canadiens ont immatriculé plus de véhicules électriques (hybrides, hybrides rechargeables et électriques à batterie) que de véhicules fonctionnant au diesel. Si les véhicules électriques hybrides (« VEH ») comptaient pour environ 40 % des véhicules neufs immatriculés cette année-là, les véhicules électriques à batterie (« VEB ») ont, pour leur part, enregistré la plus forte croissance. En 2015, quelque 4 100 VEB neufs ont été immatriculés au Canada, comparativement à 17 300 VEH. En 2019, c’est plus de 31 000 VEB neufs qui ont été immatriculés au Canada, par rapport à environ 35 400 VEH.

Figure 1. Immatriculations de véhicules neufs au Canada de 2015 à 2019, selon le type de véhicules

Source et description

Source : Tableau de Statistique Canada 20-10-0021-01

Description : Ce diagramme à barres compare les immatriculations de véhicules neufs au diesel à celles des véhicules électriques neufs. De 2015 à 2019, le nombre de véhicules neufs au diesel immatriculés est passé de 85 635 à 58 356, tandis que celui de véhicules électriques immatriculés a augmenté de 24 197 à 86 354.

Même si les immatriculations de camionnettes au diesel neuves sont demeurées stables durant la même période, celles des autres véhicules au diesel ont chuté de façon marquée. Le nombre total d’immatriculations de véhicules neufs à usages multiples (VUS et multisegment), de fourgonnettes et de voitures au diesel a reculé, passant de plus de 39 000 en 2015 à peine plus de 8 600 en 2019.

L’écart entre les immatriculations de véhicules neufs zéro émission (« VZE ») (VZE ou VEB plus hybrides rechargeables)Note de bas de page 1 et celles de véhicules au diesel a également diminué rapidement. En 2019, les immatriculations de VZE neufs étaient inférieures de 7 400 aux véhicules au diesel (58 400 véhicules au diesel et 51 000 VZE). À titre de comparaison, en 2015, on a enregistré 78 700 immatriculations de VZE de moins que de véhicules neufs au diesel tandis qu’en 2017, cet écart n’était que de 27 200.

Date de modification :