Aperçu du marché : Hausse de près de 77 % des exportations de propane par mer depuis la côte Ouest canadienne en 2020

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2021-03-10

Les exportations de propane par mer à partir du Canada ont augmenté récemment en réponse à la demande croissante pour ce produit en Asie. Les exportations de propane à partir de la côte Ouest du Canada sont en hausse depuis la mise en service, en mai 2019, du terminal d’exportation de l’île Ridley d’Altagas/Vopak (« RIPET ») d’une capacité de 40 000 barils par jour (« kb/j »).

En 2020, les exportations canadiennes de propane par mer ont augmenté de 77 % par rapport à 2019 pour s’élever en moyenne à 39 kb/j. Environ le quart de celles-ci a été transporté par navires en 2020, et la totalité était destinée aux marchés asiatiques, en grande partie au Japon.

Figure 1. Exportations de propane par mer à partir depuis la côte Ouest canadienne

Source et description

Source : CER (SSP)

Description : Ce diagramme à barres illustre l’évolution des exportations de propane à partir de la côte Ouest canadienne vers les marchés internationaux de mai 2019 à décembre 2020. La totalité des exportations par mer depuis la Colombie-Britannique partent du terminal RIPET. Les volumes sont exprimés en milliers de barils par jour (« kb/j »).

La croissance des exportations canadiennes de propane par mer en 2020 a été stimulée par une forte demande attribuable au temps froid et la hausse de la charge d’alimentation des usines pétrochimiques en Chine. L’augmentation des exportations de propane par mer vers l’Asie s’explique aussi par la réduction de l’offre de l’Arabie saoudite, un important fournisseur de propane pour ces marchés.

Selon certains observateurs,la demande de propane de la Chine est appelée à continuer de croître (en anglais), puisque de nouvelles usines pétrochimiques alimentées au propane sont en construction. Il pourrait s’agir de débouchés prometteurs pour les exportations canadiennes par mer. Un nouveau terminal d’exportation(en anglais) est en construction sur la côte Ouest canadienne, ce qui ajoutera 25 kb/j de capacité. Son entrée en service est prévue au cours des trois premiers mois de 2021. De plus, trois autres projets de terminaux d’exportation de propane sont actuellement proposés et en sont à diverses étapes d’examenNote de bas de page 1.

On peut s’attendre à ce que les exportations canadiennes de propane fassent concurrence à celles des États-Unis pour s’accaparer des parts du marché asiatique dans les prochaines années. D’ailleurs, les exportations américaines de propane vers l’Asie de l’Est (en anglais) ont aussi augmenté pendant la majeure partie de 2020. Cependant, le Canada jouit de certains avantages par rapport aux États-Unis, dont les exportations partent de la côte du golfe du Mexique. En effet, la distance est plus courte pour atteindre le Japon à partir de la côte du Pacifique canadienne et il n’est pas nécessaire de transiter par le canal de Panama, où il peut y avoir des retards en raison du fort achalandage (en anglais).

Un navire-citerne pour pétrole liquéfié

Comment transporte-t-on les LGN?

Un navire-citerne pour pétrole liquéfié (en anglais) est un transporteur construit pour acheminer de grands volumes de gaz de pétrole liquéfié (« GPL »), notamment du propane et du butane.

Les navires, appelés « transporteurs de gaz liquéfié » (en anglais), varient sur le plan de la taille et de la méthode employée pour garder les GPL sous forme liquide, qui peuvent être pressurisés ou réfrigérés ou les deux.

Date de modification :