Aperçu du marché : Perspectives de production à long terme de gaz naturel au Canada

Contactez nous

Fil RSS – Information sur l’énergie

Commentaires, questions ou suggestions portant sur les aperçus du marché peuvent être envoyés à l’adresse apercus@rec-cer.gc.ca.

Date de diffusion : 2020-01-22

La production canadienne de gaz naturel commercialisable devrait normalement diminuer à court terme, lestée par des prix qui demeurent faibles, mais augmenter par la suite au fil de la hausse de ces derniers, selon les plus récentes perspectivesNote de bas de page 1 de la Régie de l’énergie du Canada sur l’Avenir énergétique du Canada en 2019 (« AE2019 »)Note de bas de page 2. La part de la production attribuable à la Colombie-Britannique devrait elle aussi continuer de s’accroître. Les exportations de gaz naturel liquéfié de la côte Ouest du Canada devraient commencer en 2025, ce qui nécessitera de nouveaux forages et une augmentation de la production afin d’assurer l’approvisionnement. Dans l’ensemble, de 2018 à 2040, la production gazière s’accroît de 32 %.

Figure 1. Production de gaz naturel projetée jusqu’en 2040

Source et description

Source : Régie

Description : Le graphique à aires empilées illustre la production projetée de gaz naturel selon l’endroit jusqu’en 2040 (axe de gauche) et les prix auxquels on s’attend en Alberta (axe de droite).

En 2010, la production de gaz naturel du Canada était légèrement inférieure à 14,6 milliards de pieds cubes par jour (« Gpi³/j »), dont 10,9 Gpi³/j provenaient de l’Alberta, 2,9 Gpi³/j de la Colombie-Britannique et 0,5 Gpi³/j de la Saskatchewan. En 2018, elle a été de 16,2 Gpi³/j, dont 10,5 provenaient de l’Alberta, 5,1 de la Colombie-Britannique et 0,4 de la Saskatchewan.

En 2025, la production gazière au pays devrait s’établir à 15,6 Gpi³/j, dont 9,4 provenant de l’Alberta, 5,9 de la Colombie Britannique et 0,4 de la Saskatchewan.

En 2040, la production canadienne devrait alors s’élever à 21,4 Gpi³/j, dont 11,1 provenant de l’Alberta, 9,9 de la Colombie Britannique et 0,4 de la Saskatchewan.

Bien que la part de la production de la Colombie-Britannique s’accroisse avec l’augmentation de la celle de la formation de Montney, l’Alberta demeure le principal producteur de gaz naturel canadien. En Saskatchewan, la production, qui provient surtout du gaz dissous, diminue légèrement avant d’augmenter graduellement pendant la période de projection, au rythme de la hausse de la production pétrolière.

Pour étudier plus rigoureusement ce graphique et bien d’autres : fiche de renseignements sur le gaz naturel tirée d’AE2019. Il est aussi possible d’accéder à des données détaillées dans les figures et autres fiches du rapport.

Date de modification :